Comme toute fanzineuse, c'est sur les rotules et en écoutant une bande-son plutôt psychédélique (non, non vraiment des 70's !) que je tenais à vous mettre un petit mot avant, dans quelques jours ou semaines, une vraie bonne newsletter dans les règles de l'art. 

Ces fabuleux quatre jours sont finis et j'ai encore du boulot "à l'espagnole" en retard avant de refermer la page du livre JE 2011... Bonne convention donc, aux proportions épiques voire monumentales -au sens artistique du terme-. Je ne cacherai pas que nous avons beaucoup douté. La fréquentation du salon a été plutôt surprenante : un jeudi bien plus peuplé que d'habitude, un vendredi tranquille pépère, un samedi vraiment pas mal avec une fréquentation importante digne d'un évènement SEFA et un dimanche ennuyeux à mourir (au niveau des visiteurs j'entends, parce que pour nous la vie c'était tranquille à papoter de Glee en long, en large et en travers avec Juliette ! ^^). Après, comme pour la plupart des fanzines, l'ambiance générale du salon nous a surprises ; les visiteurs semblaient un peu inquiets à l'idée de s'enfoncer dans les méandres abyssales du quartier des fanzines et je ne sais pas si c'est la recrudescence des créateurs de petits bijoux et autres accessoires de mode dans le coin amateur ou juste que la génération actuelle lit de moins en moins mais il devient difficile de vendre du papier.

Fort heureusement quelques nouvelles bouilles ont fait leur apparition et succombé au charme de la goth lolita la plus méchante qu'on ait jamais vue, à base de "C'est horrible, c'est trop mignon !"... alors si vous lisez ces mots, je vous souhaite la bienvenue dans cet univers de sang, de tripes et de papattes arrachées ! En espérant que vous nous suivrez longtemps ! 

Un énorme merci aussi aux habitués dont le mécénique Spinal qui a mis quelques écailles fumantes dans mon week-end, Fenomal et ses projets toujours rondement intéressants, Anaïs, Emeline (non pas la mienne, l'autre !) et Inu pour leur soutien sans failles et leur fidélité et bien sûr, bien sûr Dream Patricia sans qui notre Tiny Bunny ne serait qu'un grassouillet bon à manger ! Merci de lui avoir offert une carotte pour qu'il puisse avoir un repas un peu équilibré ! (En attendant, Usagi Chan a adoré la canette de bière, quel exemple !)

Enfin, comme d'habitude ravies d'avoir revu nos potes et nos langues de putes préférées, certaines qu'on n'avait pas vu depuis un an, c'est trop long ! J'aimerais bien dire que j'étais tristounette d'être loin de tout le monde, et c'est la vérité, mais il faut admettre que notre emplacement déchirait du string en peau d'lapin alors bon... c'était quand même un plus non négligeable. ^^

Alors avant de filer je vous remets le lien de la boutique de t-shirts en ligne pour ceux qui ont cherché et n'ont pas trouvé leur bonheur sur le stand ce week-end, pis je vous fais de gros bizoux et je vais m'écrouler dans un coin, gros bizoux mes lapinoux, mes lapereaux de garenne, mes hases et toutes mes créatures cuniculaires diverses et variées ! A bientôt pour la newsletter !